Annonce

Coupe du Monde 2022 : L’Argentine détrône la France au terme d’une finale historique

L’Albiceleste est sacrée championne du monde en s’imposant face à la France (3-3 ; 4-2 aux t.a.b) dans un match au scénario rare. L’Argentine obtient sa troisième étoile et Lionel Messi son premier sacre après 5 tentatives et une finale perdue en 2014.

L’équipe de France ne réalisera pas l’exploit qu’avaient réussi l’Italie et le Brésil de remporter deux coupes du monde consécutives. Le dimanche 18 décembre à Luisail, au Qatar, les bleus ont perdu leur titre et repartent du stade plein de regrets. Au terme “de la plus grande finale de l’histoire” selon certains journaux, les argentins ont écœuré les joueurs de Didier Deschamps. Le monde entier souhaitait voir Lionel Messi soulever ce trophée pour sa dernière coupe du monde, la “Pulga” a exaucé leur souhait, auteur d’un doublé, ramenant même à la maison le trophée de meilleur joueur du tournoi, Leo Messi a enfin rejoint Maradona. Le mérite n’a pas sa place dans le sport de haut niveau, Michel Platini, Johan Cruyff ou Eusebio, jamais sacrés, ne vous diront pas le contraire, mais c’est peut-être la seule satisfaction que les fans français de football peuvent avoir après cette défaite, le plus grand joueur de l’histoire ne sera pas un roi sans couronne.

A 35 ans, Lionel Messi remporte sa première coupe du monde et termine meilleur joueur du tournoi.

Un scénario aussi rare qu’exceptionnel

Dans un stade de 88 000 places totalement acquis à la cause argentine, les bleus se sont noyés pendant 80 minutes. La sérénité et le sang-froid des joueurs de Didier Deschamps ont laissé place impuissance et panique, les argentins ont marché sur le clan français durant la totalité du match. Lionel Messi et Angel Di Maria ont puni l’équipe de France en première mi-temps (23e, 36e), les ciels et blancs semblent intouchables dans cette finale, ne laissant pas une once d’espoir à des français méconnaissables. Impuissants voire amorphes, les bleus sont secoués par leur sélectionneur, décidant d’agir avant la mi-temps, en remplaçant dès la 41ème minute, Olivier Giroud, hors du coup, par Marcus Thuram, et Ousmane Dembélé, en délicatesse depuis les quarts-de-finale et fautif sur le penalty concédé par les bleus par Randal Kolo Muani.

Rien ne semble pouvoir arriver aux coéquipiers de Léo Messi, leur supériorité ne fait aucun doute, même les bleus ont l’air d’avoir abandonné, seul le nouvel entrant, Kolo Muani est impressionnant de détermination et de combativité. C’est bel et bien de ce jeune attaquant de 24 ans que la renaissance du phénix français débutera, à la 80ème minute, lorsqu’il obtiendra un penalty après une énième prise de risques. L’espoir renaît, Kylian Mbappé s’empare du ballon et trompe Dubi Martinez, pourtant parti du bon côté, d’une frappe croisée puissante. Le début de quelque chose d’historique s’amorce, lorsque le numéro 10 français échange un une-deux acrobatique avec Marcus Thuram, avant de venir crucifier l’Argentine d’une magnifique reprise de volée plat du pied finissant sa course dans le petit filet du gardien argentin (81e). Le stade s’éteint et le banc français exulte, l’équipe de France est tout simplement revenue des enfers, grâce à son prodige qui écrit son histoire.

Kylian Mbappé inscrit son 7ème but de la compétition et égalise face à l’Argentine à 10 minutes de la fin dans une finale complètement folle.

Kylian Mbappé veut la place du roi Messi, mais ce dernier ne l’entend pas de cette oreille, les prolongations débutent et les français sont encore une fois éteints pas des argentins morts de faim. Le septuple ballon d’or vient encore une fois faire se soulever le stade en inscrivant son 7ème but de la compétition (109e) et se rapproche du seul titre qui lui manque. Le scénario ne sait pas si exceptionnel si la meilleure équipe du match venait à remporter le match trop “facilement” .. 118ème minute, un 3ème penalty est sifflé dans cette finale, une main de Gonzalo Montiel dans la surface pousse Mbappé à se présenter une seconde fois devant Martinez pour faire vivre l’espoir une seconde fois. Une seconde frappe croisée et Kylian Mbappé devient le second joueur de l’histoire à inscrire un triplé en finale de coupe du monde après l’anglais Geoff Hurst en 1966. Comme en 2006, la France va jouer le titre aux tirs-au-but .. mais Randal Kolo Muani aurait pu être un héros national, manquant d’offrir la coupe du monde à son pays à la dernière minute du match après avoir vu Dubi Martinez sortir une parade magistrale face à lui. La cruelle séance de tirs-au-but aura donné raison à la meilleure équipe sur le terrain, Kingsley Coman et Aurelien Tchouaméni ressasseront certainement très longtemps leur penalty manqué. Les argentins exultent, les français pleurent, c’est la dure réalité d’une finale de coupe du monde qui aura vu la meilleure des deux nations ce soir-là triompher, au terme d’un match qui restera gravé dans l’histoire du sport.

Kylian Mbappé (sur le banc) auteur d’un triplé en finale face à l’Argentine et meilleur buteur du tournoi (8 buts) inconsolable après la défaite.